Coucou, me revoilou !

Plus d'ordinateur, le mien a fondu !!! Galère de 4 jours, pour trouver sans précipitations une tour correcte.

C'est fait ! Je suis ravie. Tour toute petite et un véritable concentré de tchnologie. Qui a dit que c'était pas bien ? Moi, je me régale !

Entre 2, je fais une nouvelle taie d'édredon sur mesure.

Drap métis assoupli, AC, jours échelles et dentelle. Pour la finition, double volant en voilages lin/polyester champagne, parce que le drap est champagne.

003

Face verso (boutonnage), les jours échelles sont en grand-angle, et la dentelle entre-deux rapporte la partie boutonnée.

 

005

L'entre-deux est parfait. La coupe franche du drap est finie au surjet pour lui donner solidité et propreté, même à l'envers.

 

006

Mince ! Un peu trouble ! Les petits boutons anciens en nacre. 

 

007

J'ai placé la lisière du drap au niveau de la bande de boutonnage pour ne pas lui donner trop d'épaisseur. Puis une fois finie joindre les deux parties du verso, et préparer la position des boutonnières et les créer.

 

009

Comme ça.

 

010

Enorme travail de préparation du volant double. La taie d'édredon fait 150 x 170. C'est mathématique : 6m40 de périmètre, donc en fronçage ça fait presque le double et avec l'embut des 4 angles c'est un travail qui demande concentration et régularité.

 

011

Voilà le volant double fini sur ses bords : surjet serré et très fin. Plié en 2, un bord plus petit que l'autre, ça va donner une belle volubilité à l'ensemble.

De plus près. 

015

Pour le fronçage, c'est pas encore fini, le voici comme si... En fait, il vaut mieux faire 2 rangs de couture souple à grands points, pour que, quand on fronce, si le fil casse, l'autre sécurise le travail. 16 mètres !!! C'est pas rien !

Bon, je vais m'y remettre ce matin : Préparer et régler le fronçage, ajuster les 2 faces de la taie, y poser les doubles volants, coudre.