Un édredon à l'ancienne, je connais. Je vous les montre et vous les détaille dans la confection.

Je ne dors presque plus. Une idée m'est venue et je vais finalement la réaliser.

L'édredon est déjà par lui-même un luxe. Je lui donne un peu plus de valeur ajoutée.

Le croquis, sur papier :

Photo_266

Il sera signé.

Il est calqué avec du papier carbone de couturière, sur la satinette du futur édredon :

Photo_270

Satinette champagne.

Pour le fil à broder, je n'ai évidemment pas de fil au ton juste. La broderie est unicolore, ton sur ton. La meilleure solution, comme à l'ancienne, prendre directement le fil de la trame du tissu, comme ça :

Photo_271

 

Le réserver dans une petite boîte. 

Photo_273

 

Et la broderie commence. Ca y est, les orrrréilles ne me gênent plus. C'est presque de l'angoisse. En commençant le travail, je redeviens zen :

Photo_272

Ah ! Oui, j'oublie : Pour fixer, pendant le travail le dessin, il faut passer un coup de fer à repasser.

Il y a du point de tige, du bourdon et certainement, il y aura du feston empiètant.

Le dessin doit être beau, très fin et discret. Le ton sur ton est le plus approprié à ce style.